Témoignages


19

Nous luttons activement contre de telles conditions de transport depuis des années.
Notre fille de 16 ans est I.M.C., atteinte d'une maladie génétique rare qui provoque une grande fatigabilité et souffre d'une terrible scoliose.
Aménagement de nos horaires de travail et de notre vie de famille pour éviter qu'elle ne dépérisse à cause du transport scolaire ...

Nous avons enfin été entendu en janvier 2009, et avons obtenu du précèdent ministre et de la Tec un transport adapté jusqu’en juin 2010 ! … Et après ???


Des temps de trajet aussi long ... Je pense parfois bien tristement que pour le transport de bestiaux, GAIA serait déjà monté au créneau

 
18

J'ai toujours cherché à éviter les longs trajets pour la scolarité de mes enfants (pourtant en parfaite santé), la journée d'école est bien assez fatigante comme ça.
Alors infliger tout ça à des enfants handicapés, c'est honteux.
Si les pouvoirs publics sont incapables d'organiser des transports courts, ne pourraient-ils au moins aider des initiatives privées en défrayant des conducteurs bénévoles par exemple, ou en rendant gratuits pour les parents les titres-services nécessaires ?

Il y a là une obligation de résultat.

 
17

Je suis pédopsychiatre et ... en chaise roulante. Je me sens donc doublement concerné par le problème rencontré par ces enfants qui continueront à souffrir de cette maladie qui ne laisse aucune chance... l'indifférence.... si nous ne nous mobilisons pas tous pour eux. Il faudrait proposer aux hommes politiques d'aller voir ces enfants, d'être en contact avec eux et de leur prendre la main. L'envie d'agir leur viendra surement. La première chose à faire quand on veut aider quelqu'un c'est d'être touché par lui... aucune action politique ne naîtra sans cette évidence.

 
16

(...suite du 15)

Mon souhait le plus cher pour aider ces enfants pris en otage, est que nous soyons, nous, les acteurs de terrains, concertés et pas des laissés pour compte et de simples exécutants, notre avis vaut bien celui d'un directeur d'école, d'un représentant d'association et j'en passe.
À tous les DÉCIDEURS, il plus qu'urgent de réformer le système des transports scolaires, de mettre plus de moyens à ces services, d'augmenter les établissements scolaires spéciaux (surtout en région bruxelloise), afin d'améliorer la situation dramatique et inhumaine dans laquelle sont plongés ces enfants qui n'ont pas demandé à être traité de cette façon en fréquentant "UN TRANSPORT HUMAIN" et non de bétail.

 
15

(...début au 14)

Pourtant, nous ne pouvons en aucun cas prendre une initiative, quelle soit, mais sans directives, nous devons transgresser le règlement de manière récurrente.
Je dénonce l'attitude d'inertie et la lenteur des prises de décisions pourtant urgentes pour ces enfants pénalisés par des gens incompétents, qui agissent arbitrairement sans s'enquérir d'avis de gens de terrain, tels que chauffeurs, convoyeurs(ses).
Notre tâche est très limitée, mais non dénuée de responsabilités. Hors, la plupart des convoyeurs(ses) n'ont reçu aucune formation surtout pour ceux chargés de s'occuper d'enfants aux handicaps moyens et sévères.
Combien savent réagir en cas de crise d'épilepsie ? Ce cas n'est pas rare, mais régulier.

Ce qui précède, n'est qu'un petit aperçu des doléances, malgré le bon vouloir des membres des bureaux régionaux, qui eux aussi ont quelque part les pieds et mains liés, je leur tire mon chapeau, car ils agissent en conséquence de...!

(...suite au 16)

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 10 sur 13