Constitution d’un Groupe Interparlementaire informel "Handicap"

Actualités
Actualité Constitution d’un Groupe Interparlementaire informel "Handicap"

Les personnes en situation de handicap représentent environ 10% de la population belge. Dans le prolongement de la Convention Internationale sur les droits de la personne handicapée signée à l'ONU en mars 2007, les politiques vis-à-vis des personnes en situation de handicap devront évoluer pour réussir l'inclusion. Cette évolution ne pourra se faire que par une prise de conscience globale de la situation et une collaboration efficace entre les différentes entités compétentes en la matière.  Il est du devoir des parlementaires de prendre ces questions à bras le corps et d'adapter l'arsenal législatif belge à ces nouvelles considérations.

C'est dans cette optique et à la suggestion de différentes associations, que Caroline Persoons, sénatrice de Communauté et députée à la Région bruxelloise, a réuni, ce jeudi 19 novembre 2009, une trentaine de députés issus de tous les groupes politiques des différentes assemblées parlementaires. Son objectif est de mettre sur pied un groupe interparlementaire qui abordera dans les mois qui viennent les problématiques liées aux personnes en situation de handicap.

La politique de la personne handicapée est on ne peut plus morcelée en Belgique, cette compétence étant partagée entre les entités fédérées et l'Etat fédéral. Caroline Persoons estime donc qu'il est intéressant et utile de réunir, en pendant de la Conférence interministérielle, l'ensemble des parlementaires belges européens, fédéraux, régionaux et communautaires intéressés pour les questions liées au handicap, afin de rendre plus efficace la législation en la matière.


Prenant exemple sur le groupe interparlementaire « cancer du sein » initié en son temps par le sénateur François Roelants du Vivier, ce groupe interparlementaire « handicap » se veut être un lieu d'échanges, transcendant l'appartenance à un groupe politique ou linguistique. Il sera aussi un lieu de contacts et de dialogue, où les parlementaires pourront agir comme relais entre les organisations et institutions actives dans le domaine du handicap et les pouvoirs publics. Il sera enfin un lieu de diffusion d'information et de sensibilisation pour le large public.

Un premier tour de table a permis à chacun d'exprimer les thèmes qu'il souhaite voir aborder au cours des prochains mois. Le nombre de thèmes proposés et les interventions de qualité prouvent l'intérêt des parlementaires belges sur la question. Citons entre autres : la ratification de la Convention des Nations-Unies et ses conséquences sur la législation en vigueur, la problématique de l'hébergement, l'intégration scolaire, l'emploi des personnes en situation de handicap, la lutte contre les discriminations, la sexualité et la parentalité, la question du double diagnostic, l'accessibilité des bâtiments publics...

De nombreux thèmes à aborder au cours des mois qui viennent pour améliorer la qualité de vie des personnes en situation de handicap !
Discrimination accessibilité   

Publié le 23 novembre 2009